Juin 27, 2017 in Prévention by
Les accidents de travail et maladies professionnelles sont en baisse !

La fréquence des accidents du travail (AT) et des maladies professionnelles (MP) accède à son niveau le plus bas depuis 70 ans en France avec un indice de fréquence de 33,9 accidents du travail avec arrêt pour 1000 salariées. Focus sur ce constat !

AT et MP, qu’est-ce que c’est ?

La Caisse Nationale d’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés (CNAMTS) publie chaque année des statistiques relatives aux accidents du travail et aux maladies professionnelles. Elle permet ainsi de connaître les différentes fréquences mais aussi le coût qu’ont ces AT et MP.

Il faut bien différencier les AT et les MP :

Est considéré comme accident du travail (AT) tout évènement survenu au salarié à l’occasion de son travail et quelle qu’en soit la cause. Pour que l’AT soit reconnu, le salarié doit justifier qu’il a été victime d’un accident dans le cadre de son travail (chute, intoxication, brûlure…) et que cet accident a entraîné l’apparition d’une lésion (coupure, bleu, douleur…).

En outre, les maladies professionnelles (MP) concernent toutes les maladies survenues suite à l’exposition du travailleur à un risque physique, chimique, biologique ou lié aux conditions de travail. L’ensemble des maladies reconnu comme pouvant être des maladies professionnelles sont répertoriées dans un tableau réalisé par l’INRS.

Où en est-on en France ?

En France la fréquence des accidents du travail et des maladies professionnelles accède enfin à son niveau le plus bas depuis 70 ans. Voici quelques chiffres :

Chiffres AT
En France, 624 525 accidents ayant entraîné un arrêt de travail ou une incapacité permanente ont eu lieu soit 33,9 accidents du travail pour 1000 salariés. Ils ont couté 3,6 milliards d’euros aux entreprises et ont fait perdre 39,6 millions journées de travail. On constate cependant une baisse de l’indice de fréquence des AT de 0,3% par rapport à 2014.

Chiffres MP
Le nombre de MP a baissé de 1,3% par rapport à 2014. En effet en 2015, 50 960 maladies ayant entraîné un arrêt de travail ou une incapacité permanente ont été détectées. 87% des maladies professionnelles sont des Troubles Musculo Squelettiques (TMS) et 7% sont liées à l’amiante. 2 ,3 milliards d’euros ont été imputés aux entreprises et 10,8 millions de journées de travail ont été perdues.

S’ajoute à cela une tendance sectorielle :
– L’intérim baisse son taux d’AT de 3,7% et atteint ainsi une fréquence de 4,4 AT pour 1000 salariés.
– Le BTP connait également une baisse mais cette fois de 2,6% ce qui le ramène à une fréquence de 1,9 AT pour 1000 salariés.
– La Chimie illustre aussi une baisse de 2,5% des AT avec une fréquence de 25 AT pour 1000 salariés.
– Les services à la personne constatent une augmentation et ce de 3,5 % avec une fréquence de 92,7 AT pour 1000 salariés.

Autre point important dans cette étude : les troubles lombalgiques. Ils font l’objet d’une attention toute particulière de la part de la CNAMTS. Malgré une baisse des AT et des MP, les troubles lombalgiques perdurent. Ils représentent 20% des AT et un peu plus de 1 milliards d’euros par an.

Pour accompagner les services inter-entreprises, les centres de gestion, les services autonomes du secteur public et les grandes entreprises dans la gestion de la santé et de la sécurité au travail de leurs salariés, Axess Solutions Santé développe la solution MEDTRA4. Elle assure le suivi complet de l’état de santé de l’ensemble du personnel.
>> En savoir plus

* Les statistiques de cet article datent de 2015 car elles ont été publiées en novembre 2016. Les chiffres de l’année 2016 seront disponibles fin 2017.

Tags: