Jan 16, 2018 in Prévention by
Bruit au travail : comment est-il pris en compte ?

Souvent sous-estimé par les salariés eux-mêmes, le bruit au travail est un réel risque professionnel. Il est donc important de le mesurer et de le prévenir grâce à des solutions adaptées.

Le bruit au travail : un risque sous-estimé

Une exposition longue peut conduire à une surdité plus ou moins complète (éclatement du tympan…) ou à un risque d’accident. Le bruit au travail est souvent sous-estimé par les salariés eux-mêmes. Pour prévenir les risques auditifs et protéger l’ouïe, les employeurs doivent respecter des valeurs limites définies par l’article L4121-2 et par les articles R. 4213-5 à R. 4213-6 et R 4431-1 à R 4437-4 du Code du travail.

La problématique du bruit au travail est principalement rencontrée dans l’industrie et le BTP au sens du code du travail et du tableau des maladies professionnelles. Les acousticiens et acteurs de la prévention savent appréhender le bruit de manière générale mais ils doivent désormais faire face à une nouvelle problématique du bruit qui se développe via la multiplication des open-space et des espaces de travail partagés. Plus de 60% des salariés sont concernés et 50% expriment une gêne vis-à-vis du bruit.

Les origines du bruit en entreprise

Le bruit au travail a souvent trois causes différentes qu’il faut prévenir différemment.

» Les bruits générés par des équipements techniques : Ils peuvent être évités dès la conception de l’aménagement du poste notamment via l’intervention d’un bureau d’étude en acoustique.

» Les bruits causés par la pathologie du bâtiment : En fonction de l’aménagement intérieur, des façades, de la forme du bâtiment et de l’isolation acoustique, les bruits peuvent être accentués (écho…).

» Les bruits engendrés par les conversations et le comportement des collègues : Ici, la gêne n’est pas liée au niveau sonore mais plutôt au sentiment de subir la conversation. Ce type de bruit peut engendrer fatigue, stress, irritabilité, perte de concentration et d’efficacité et à terme absentéisme. C’est le bruit le plus délicat à traiter car il touche une dimension humaine, psychosociale et psychoacoustique.

3 solutions à mettre en place pour prévenir le bruit au travail

La prévention du bruit en entreprise passe par la mise en place de différentes solutions :

» Faire appel à un professionnel de l’acoustique pour se faire accompagner et conseiller dans la création ou la modification des espaces de travail.

» Modifier l’environnement sonore de l’espace de travail de façon optimale via la mise en place de systèmes antibruit (casque antibruit, isolation sonore…).

» Installer un système d’évaluation du bruit permettant de capter et d’évaluer l’état sonore de l’espace de travail. Ce point permet de faire évoluer l’approche et la prévention du bruit notamment auprès des Instances Représentatives du Personnel et des salariés.

Le bruit au travail n’est pas une fatalité mais peu d’individus se rendent compte de son impact à long et moyen terme. Des solutions existent et doivent être mises en place pour garantir santé et confort sonore aux salariés.

Pour accompagner les employeurs dans la gestion de la santé et de la sécurité au travail de leurs salariés, Axess Solutions Santé développe la solution MEDTRA4. Elle assure le suivi complet de l’état de santé de l’ensemble du personnel. En savoir-plus…

Tags: