Jan 13, 2016 in Prévention by
Comment organiser sa démarche de prévention des risques ?

Afin de mettre en œuvre une démarche de prévention des risques efficace, il faut que l’ensemble des acteurs concernés s’organisent pour travailler en collaboration. Pour prévenir les risques, la prévention doit être organisée et suivie avec une hiérarchisation et une planification des actions optimale.

La collaboration au cœur de la démarche de prévention des risques

Le travail en mode projet fait partie intégrante de la démarche de prévention des risques. Il donne une meilleure cohérence aux actions et permet aux différents acteurs de travailler en collaboration. Les entreprises peuvent alors se donner des objectifs, décider des moyens à mettre en place et définir les résultats attendus.

La direction, l’encadrement, les services de santé au travail, les représentants du personnel ou encore les salariés jouent un rôle primordial dans la réussite de la prévention des risques. Les dirigeants doivent être porteurs de cette démarche, la défendre, la promouvoir ainsi qu’en assurer sa pérennité. Le CHSCT et les services de santé au travail doivent également être partie prenante de la démarche de prévention des risques. Enfin les salariés ont un rôle primordial, de l’identification des risques jusqu’à la mise en œuvre des actions à mener.

Les entreprises, afin d’être accompagnées durant la mise en place de la démarche, peuvent également faire appel aux différents organismes spécialisés comme les CARSAT ou encore les ARACT (Association Régionale de l’Amélioration des Conditions de Travail). Des structures extérieures peuvent aussi apporter de nombreux conseils aux dirigeants : dispositif d’information, réunions de sensibilisation, méthodes…

Evaluer et mesurer les actions de prévention

Mesurer l’efficacité des actions est une étape nécessaire à la démarche de prévention des risques. Elle passe par une phase de réflexion collective dans le but de proposer des solutions correctives pertinentes.
La phase de décision quant à elle dépend entièrement du dirigeant, qui a consulté ses employés en amont. Cette communication passe notamment par l’information des représentants du personnel.

Il est indispensable que les actions de prévention soient menées à long terme et hiérarchisées en fonction de l’importance des risques évalués et des moyens mobilisables. Concernant les actions à court terme, il faut que celles-ci soient simples et mesurables sans étude approfondie.

Chaque action conduite doit être évaluée afin de comparer les résultats avec les objectifs fixés. Des critères et des indicateurs spécifiques sont alors essentiels : nombre d’actions de formation en prévention, nombre d’accidents du travail ou de maladies professionnelles, turnover, absentéisme… La pertinence de ces critères découle de la réflexion collective menée en amont entre les salariés et les dirigeants.

Valoriser et promouvoir la démarche de prévention

Enfin, il devient essentiel de communiquer largement et régulièrement sur les moyens mis en place dans le but de promouvoir et valoriser les actions de prévention. Les retours d’expérience peuvent également être importants et servir de base à l’établissement de futures actions de prévention.

L’employeur est alors tenu d’accompagner et de tenir informé ses collaborateurs sur les actions conduites ou à mener en terme de sécurité et de santé au travail. Les programmes de formations ainsi que le dialogue social sont les solutions adéquates pour répondre à la démarche de prévention des risques.

En plus d’un suivi régulier, MEDTRA 4 permet une réelle prévention des risques liés à l’environnement de travail dans lequel évolue le salarié et s’adapte à chaque domaine d’activité. MEDTRA 4 se positionne comme une solution complète et évolutive grâce à des fonctionnalités adaptées : définition d’équipes pluridisciplinaires, parfait suivi des expositions, des modules dédiés par activités…

La prévention des risques
avec MEDTRA 4

Tags: