Août 24, 2017 in Prévention by
Evaluez sereinement vos risques chimiques !

Lors de la mise en place d’une démarche de prévention des risques chimiques, il est primordial d’établir une évaluation des risques au préalable. Faisons le point sur les 3 étapes clés d’une bonne évaluation des risques chimiques !

L’évaluation des risques chimiques fait partie intégrante d’une bonne démarche de prévention. Elle permettra l’élaboration d’un plan d’actions optimal. Afin que l’évaluation soit efficace, elle doit être réalisée régulièrement, dès lors d’un processus de travail est modifié. Les résultats de cette évaluation seront ensuite retranscrits dans le Document Unique de l’entreprise. L’évaluation des risques chimiques se déroule en 3 étapes : le repérage des risques, l’analyse de leur mise en œuvre et enfin la hiérarchisation des risques pour établir le plan d’actions.

Repérer les risques chimiques

Dans un premier temps, il s’agit de repérer les différents risques chimiques présents au sein de l’entreprise. Il faudra notamment réaliser un inventaire des risques pour ensuite les caractériser et établir un tableau de résultats :

L’inventaire

La 1ère étape du repérage consiste à réaliser un inventaire de l’ensemble des produits chimiques, ce qui permettra de les trier et d’en éliminer certains. Il faudra identifier et lister chaque produit en tenant compte des matières premières, des sous-produits, des produits finis, des produits d’entretien et enfin des déchets produits par l’entreprise. Pour une meilleure identification, il est conseillé de s’aider des bons de commande, des étiquettes et des salariés directement en contact avec ces produits.

La caractérisation

La 2ème étape du repérage concerne la caractérisation des dangers. Il s’agit d’une recherche et d’une analyse des informations sur les dangers des produits chimiques et procédés. Les entreprises peuvent ici s’aider des étiquettes de produits, des fiches de données de sécurité ou encore de la fiche entreprise établie par le médecin du travail.

Les résultats

Une fois l’inventaire et la caractérisation effectués, il convient de réaliser un tableau ou une liste des résultats qui devront contenir le nom des agents chimiques, leur numéro CAS, les quantités et lieux de stockage et d’utilisation, l’usage prévu ainsi que les informations sur les dangers.

Analyser les expositions des salariés

Dans un 2ème temps, lors de l’évaluation des risques chimiques, il s’agira d’analyser les expositions aux risques chimiques. L’analyse de ces expositions portera sur les conditions normales d’exposition mais aussi les conditions accidentelles. Voici quelques exemples : utilisation de produits de nettoyage corrosifs pouvant causer des brulures irréversibles, exposition répétée à des solvants pouvant entraîner des troubles de mémoire…

L’analyse de ces expositions aux risques chimiques se fera de manière qualitative, c’est-à-dire sur les produits qui apparaissent les plus dangereux et fréquemment utilisés suite à l’inventaire ; mais aussi de manière quantitative. Pour cela, il est nécessaire de mener une observation réelle de l’activité, au plus proche des salariés concernés.

Hiérarchiser les risques

Enfin la dernière étape d’une bonne évaluation des risques chimiques consiste à hiérarchiser les différents risques. Cette hiérarchisation permettra d’établir un plan d’actions précis qui répondra parfaitement aux besoins de l’entreprise et des salariés : adaptation du travail aux capacités des salariés, élimination des certains produits dangereux, définition claire du rôle de chaque collaborateur…

En plus d’un suivi régulier des salariés, la solution MEDTRA4 permet d’évaluer efficacement l’ensemble des risques professionnels (risques chimiques, électriques, biologiques, psychosociaux…) et s’adapte à chaque domaine d’activité : BTP, hôpitaux, centres de gestion, collectivités… MEDTRA4 se positionne comme une solution complète et évolutive grâce à des fonctionnalités adaptées : définition d’équipes pluridisciplinaires, parfait suivi des expositions, des modules dédiés par activités…

Tags: