Août 8, 2017 in Santé numérique by
Les nouvelles technologies : outils de prévention des risques professionnels ? (partie 2)

Le mois dernier nous vous expliquions comment les nouvelles technologies étaient un atout pour la prévention des risques, grâce à des solutions en amont. Aujourd’hui, faisons le point sur ces nouvelles technologies qui accompagnent les salariés dans leur quotidien !

Les objets connectés

La présence des objets connectés au sein des entreprises est de plus en plus visible, que ce soit au niveau de la qualité, de la productivité ou de l’organisation. Dire qu’un objet est connecté, c’est proposer des fonctionnalités nouvelles et innovantes. Il peut être connecté en permanence ou indirectement via une connexion (smartphone, tablette…). Ces objets échangent de nombreuses données, de la simple remontée d’information au pilotage à distance bidirectionnel.

Les objets connectés touchent aujourd’hui tous les secteurs : matériel de sport, confort dans la maison, e-santé, voiture connectée… Et dernièrement c’est le secteur de la Santé au Travail qui est touché par cette évolution. Les objets connectés ont ici deux utilisations :

> Un outil de travail
Ils peuvent être utilisés comme outil de travail au quotidien (souris, fauteuils, stylos connectés…), visant à améliorer la bien être des salariés.

> Une source d’information
Les objets connectés représentent également une source d’information insoupçonnée pour la prévention. Ils permettent de collecter de nombreuses données sur l’activité d’un salarié, qui, une fois analysées, pourront servir pour mettre en place des moyens de prévention efficaces. Par exemple sur un chantier de construction, un objet connecté peut permettre d’analyser le déroulement du chantier et les activités des personnes sur place.

Cependant, il est important ici de tenir compte de la sécurité des données personnelles. La CNIL considère en effet ces informations comme sensibles : leur collecte et leur traitement sont par principe interdits, sauf accord préalable du salarié. C’est là que le sujet des objets connectés dans la Santé au Travail reste sensible en France.

L’exosquelette

L’autre technologie pour accompagner les salariés dans leur travail est l’exosquelette. Il s’agit d’un système d’assistance physique qui a pour objectif de soulager les salariés en réduisant les sollicitations physiques et en limitant leurs conséquences. Les exosquelettes sont généralement utilisés pour des efforts physiques ou des tâches pénibles et répétitives qui toucheraient les membres supérieurs et inférieurs ou bien le dos des salariés.

L’exosquelette apparaît comme un allié pour les salariés si son utilisation est correcte, afin de limiter certains risques comme les Troubles musculo-squelettiques (TMS).

Mais comme pour les nouvelles technologies en général, il faut bien avoir conscience, outre les nombreux avantages, qu’il y a également des limites :
– L’innovation doit être acceptée par les salariés dans le travail,
– Suivant l’utilisation qui faite de cette technologie, de nouveaux risques peuvent apparaître.
– Les bénéfices de ces innovations vont dépendre de la façon dont elles sont gérées.

Les nouvelles technologies apportent ainsi une véritable aide à toute démarche de prévention. Cependant, il est important de prendre en compte les limites de chacun de ces outils, afin qu’ils profitent véritablement au bien être des salariés.

La solution MEDTRA4 évolue au rythme du secteur de la Santé au Travail, de façon à répondre aux nouvelles attentes des salariés et des employeurs. Nous proposons un accompagnement complet et adapté aux nouvelles technologies et à la transformation numérique.

>> En savoir-plus

Tags: