Juin 19, 2018 in Prévention by
La gestion des risques professionnels dans les micro et petites entreprises

Récemment une étude, appelée SESAME, a été menée par différents chercheurs visant à comprendre les pratiques de prévention des micro/petites entreprises. Quels sont les résultats pour la France ?

Un Document Unique laissé de côté

L’étude SESAME a été menée récemment afin de mieux comprendre l’importance des accidents du travail au sein des micro/petites entrerises (MPE) et identifier par la suite les actions à mettre en place.

Cette étude révèle qu’une forte concentration d‘accidents du travail a lieu au sein d’entreprises de moins de 50 salariés, malgré les initiatives prises par le gouvernement ces derniers mois. En effet, la mise en place d’un plan de prévention est rare dans ces structures. On observe un manque de gestion de la Sécurité et de la Santé au Travail.

Le Document Unique (DU) quant à lui est considéré comme une obligation et non pas comme un outil utile pour la prévention et la gestion des risques professionnels. Le DU est aujourd’hui présent dans 16 MPE sur 20 et n’est pas mis à jour régulièrement comme cela devrait l’être.

Des raisons économiques et un manque de ressources

Cette situation au sein des micro/petites entreprises s’explique notamment par le fait que ces structures ont davantage de contraintes économiques et des ressources limitées qui ne leur permettent pas d’investir dans la gestion de la prévention des risques.

Autre point qui freine l’évolution de la prévention, l’hétérogénéité des profils des MPE. Cette hétérogénéité implique d’adapter les actions, ce qui n’est pas toujours simple lorsque la situation économique et les ressources ne suivent pas.

Enfin, les dirigeants se disent peu formés à la Sécurité et la Santé au travail, mais connaissent les sources d’information. Cependant, ils manquent de moyens et de temps pour formaliser une démarche de prévention et de gestion des risques.

Lorsqu’une MPE est liée à une grande compagnie, elle bénéficie de ses ressources et est donc plus à même de définir une démarche de gestion des risques professionnels. Dans le cas contraire, la volonté de placer la Sécurité et la Santé au Travail en priorité dépend des valeurs du dirigeant, des pressions externes, de la volonté à respecter la législation ou malheureusement suite à un accident grave voire mortel.

4 stratégies d’évolution évoquées

Suite à l’enquête SESAME, différentes stratégies ont été évoquées afin de faire évoluer les pratiques de prévention et mieux les adapter aux micro/petites entreprises :
» Prise en compte des contraintes des dirigeants pour intégrer la prévention des risques au fonctionnement de l’entreprise.
» Approfondissement des connaissances de la structure sur la prévention.
» Favorisation des débats sur le travail entre dirigeants et salariés dans le but de changer la perception des risques.
» Construction de réseau entre les MPE et les organisations professionnelles pour accompagner les entreprises dans la compréhension des enjeux de la prévention des risques professionnels.

Pour accompagner les entreprises dans la prévention des risques et la sécurité de leurs salariés, Axess Solutions Santé propose la solution MEDTRA4. Solution dédiée à la gestion de la Santé au Travail, elle assure le suivi complet de l’ensemble du personnel. En savoir plus

Tags: