Fév 21, 2018 in Prévention by
Risques physiques : des ouvriers de plus en plus exposés

Construction, intérim, automobile : Ces trois secteurs sont aujourd’hui fortement touchés par les risques physiques. Plus de 62% des accidents du travail concernent les ouvriers. Quels accords sont mis en place pour lutter contre ces risques ?

Les ouvriers représentent 62% des accidents du travail

Selon une étude menée par la DARES, les ouvriers sont fortement touchés par les risques physiques et représentent aujourd’hui plus de 62% des accidents du travail. Un chiffre bien éloigné de celui des cadres qui eux représentent 2,2% des accidents. Les secteurs de la construction, de l’intérim et de l’automobile sont les plus concernés.

Et ce n’est pas seulement les risques physiques qui touchent les ouvriers. Ils sont également plus exposés aux risques psychosociaux (RPS), notamment en ce qui concerne le manque de reconnaissance et les tensions au travail. Les RPS sont bien souvent liés au stress, au harcèlement moral, à la dépression, à une surcharge ou une absence de travail ou encore à certaines violences. En plus d’altérer la santé et la sécurité des salariés, les RPS ont également des répercussions sur l’organisation et la stratégie économique de l’entreprise, avec notamment l’augmentation de l’absentéisme et turnover, la démotivation des collaborateurs ou encore l’augmentation des accidents du travail.

Quels sont les accords mis en œuvre pour lutter contre les risques physiques ?

Afin de prévenir efficacement ces risques physiques qui touchent les ouvriers et de les diminuer, des branches et des entreprises ont signés ces dernières années des accords sur la qualité de vie au travail (QVT). Ces accords ont différents objectifs :

» Impliquer chaque acteur, définir le rôle de chacun et améliorer les relations entre les ressources humaines, la médecine du travail et l’assistance sociale de l’entreprise.

» Inviter les salariés à s’exprimer sur leur travail et les risques qu’ils encourent au quotidien, lors de réunions QVT organisées chaque année.

» Mettre en place des mesures clés : formation des salariés, actions de prévention des risques professionnels, renforcement du télétravail…

En mettant en place ces accords, les entreprises souhaitent ainsi améliorer la gestion de la Santé au Travail dans le but d’augmenter la productivité de leurs salariés et la performance de l’organisation.

MEDTRA4 fournit, depuis plus de 25 ans, une solution dédiée à la gestion des Services de Santé au Travail. Elle prend en compte la prévention des risques et le suivi du bien-être des salariés et contribue ainsi à une meilleure Qualité de Vie au Travail. En savoir plus

Tags: