Juin 3, 2016 in Prévention by
Les troubles musculo-squelettiques coûtent chaque année 1 milliard d’euros !

Chaque année, ce sont près de 40 000 nouveaux salariés qui sont pris en charge par l’assurance maladie pour des troubles musculo-squelettiques.

Les troubles musculo-squelettiques en quelques chiffres

En 2014, 40 852 salariés ont été pris en charge par la Sécurité sociale pour des troubles musculo-squelettiques. Ces troubles, aussi appelé TMS, affectent principalement les muscles, les tendons et les nerfs de personnes : gestes répétitifs, charges lourdes, postures… Ce sont de multiples causes liées au poste de travail et à l’environnement, à l’organisation du travail ou au climat social dans l’entreprise. Les TMS sont aujourd’hui la principale maladie professionnelle recensée.

Les petites entreprises sont les plus touchées par ces troubles musculo-squelettiques avec 15 000 cas recensés en 2014. Le secteur du BTP et de la métallurgie est lui aussi très concerné par cette nouvelle maladie avec 11 000 cas l’an passé.

En 2014, le nombre de prises en charge a augmenté de 1,5%, avec 2,2 salariés pour 1000 touchés. Et le nombre de TMS ne cesse d’accroitre d’environ 20% chaque année. D’ici 10 ans, c’est une hausse de 60% qui pourrait être observée.

Les employeurs doivent prévenir plutôt que guérir

Avec l’augmentation importante du nombre de troubles musculo-squelettiques, les dirigeants ont tout intérêt à prévenir ces risques. Les TMS coûtent en effet près d’1 milliards d’euros par an, qui sont couverts par les cotisations patronales et non pas par les salariés qui ne cotisent pas pour les maladies professionnelles. Les TMS représentent également 8 millions de journées de travail perdues par an, soit 45 000 temps pleins. Si nous ajoutons à cela les coûts liés l’absentéisme ou encore la perte de compétences, la facture s’avère très élevée pour les entreprises.

Une démarche de prévention peut être mise en place afin de réduire les risques liés aux TMS mais aussi d’améliorer la qualité de vie des salariés et ainsi la qualité des produits ou services proposés par l’entreprise. Cette démarche va également permettre de former et informer les salariés sur les mesures qui peuvent être prise en leur faveur. A partir de là, des actions adaptées de prévention pourront être mises en place notamment sur l’ergonomie des postes de travail ou encore sur l’organisation de la production et l’organisation du travail.

MEDTRA4 permet de suivre précisément les salariés afin d’assurer une réelle prévention des risques professionnels, notamment les troubles musculo-squelettiques. Des fonctionnalités dédiées à la prévention des risques ont été développées au cœur de MEDTRA4, visant à renforcer la démarche de prévention des entreprises :
– Etablissement et mise à jour de la fiche Entreprise
– Document d’aide à l’élaboration du Document Unique
– Création des demandes d’intervention directement depuis MEDTRA4
– Saisie et édition des actions de prévention réalisées par l’équipe de santé au travail

Tags: