Mar 21, 2019 in Documents de santé by
Dossier médical partagé (DMP) : Zoom sur le carnet de santé numérique !

Mesure phare du plan santé 2022, le Dossier Médical Partagé (DMP) est enfin lancé par le gouvernement ! De quoi s’agit-il ? Comment le DMP est-il perçu ? La réponse avec Axess Solutions Santé !

Le Dossier Médical Partagé, qu’est-ce que c’est ?

Lors de la présentation du plan santé 2022 en septembre dernier, le Président Emmanuel Macron a annoncé le lancement du Dossier Médical Partagé, appelé plus simplement DMP, qui équivaut à la version numérique du carnet de santé classique. Une nouveauté ? Non, le DMP n’en est pas à son coup d’essai ! En effet, il a d’abord été lancé sans succès en 2004 par le gouvernement Chirac puis en 2008 sous le gouvernement Sarkozy où là encore il a été abandonné quelques années plus tard. En 2019, l’affaire semble cette fois-ci bien engagée.

 Mais à quoi sert le Dossier Médical Partagé 

Le DMP a pour objectif de regrouper l’ensemble des données médicales d’un patient (traitements suivis, antécédents, allergies…) et de les mettre à disposition des praticiens en ligne. Les soignants auront également accès aux derniers actes médicaux réalisés comme les imageries médicales ou encore les analyses biologiques. Un réel suivi qui permettra notamment d’éviter de prescrire des examens redondants.

D’ici trois ans, le DMP pourrait servir d’espace numérique de santé global pour les patients et soignants. Les patients pourraient par exemple, directement dans leur carnet de santé numérique, s’informer sur la qualité de prise en charge dans leur secteur géographique, échanger avec leur médecin ou encore recevoir des prescriptions de manière dématérialisée.

 Qui est en charge du DMP ? 

Auparavant confié à l’ASIP (Agence des systèmes d’information partagés en santé), le DMP est désormais géré directement par l’assurance maladie. Ce qui facilite grandement la mise en place de ce carnet de santé numérique du fait que l’assurance maladie dispose des bases de données patients et soignants.

Des évolutions du DMP pour convaincre les patients et médecins

Afin de convaincre davantage les patients et soignants du bien fondé du DMP, des évolutions ont été développées afin d’améliorer au mieux son fonctionnement. Les patients craignaient notamment que les soignants aient accès à l’intégralité de leur dossier médical. Mais cela ne sera pas le cas avec cette nouvelle version du DMP. Les patients sont aujourd’hui considérés comme de véritables « acteurs du dispositif ». Ils pourront décider quel professionnel de santé pourra consulter leur dossier médical mais aussi masquer les informations ou documents qu’ils souhaitent garder confidentiels.

Les médecins quant à eux craignaient de ne pas avoir assez de temps à consacrer à la création des DMP. L’ouverture des dossiers pourra désormais se faire par les pharmaciens, à l’accueil de l’assurance maladie ou encore par le patient lui-même directement sur internet.

 Comment le DMP est-il perçu par les acteurs de la santé ? 

Malgré ces améliorations, d’autres obstacles apparaissent aujourd’hui. A l’heure actuelle, seulement 70% des logiciels médicaux permettent de remplir le Dossier Médical Partagé et rien ne garantit que les praticiens accepteront de s’équiper d’un logiciel compatible malgré l’aide financière proposée.

L’autre obstacle concerne l’utilisation à proprement parlé du DMP. Afin que le dossier médical soit utile, il faut que les médecins traitants rédigent au départ une synthèse de la situation de chaque patient. Se donneront-ils ce mal ? Les praticiens sont-ils prêts à revoir leur organisation de travail ?

Enfin, dernier obstacle et pas des moindre : la sécurité informatique du DMP. Les données de santé sont en effet une cible de choix pour de plus en plus de hackers.

Ainsi, on n’a pas fini d’entendre parler du Dossier Médical Partagé dans les prochaines années. Réel enjeu numérique pour le secteur de la santé, le DMP connait cependant encore des obstacles qu’il va falloir franchir pour réussir ce projet.

Axess Solutions Santé, éditeur de la solution MEDTRA4 logiciel de gestion de la prévention et de la Santé au Travail, s’inscrit lui aussi dans la démarche numérique du secteur de la santé, notamment grâce au soutien de ses partenaires, acteurs incontournables du secteur de la santé.

C’est le cas de la société H4D, partenaire d’exception d’Axess Solutions Santé, qui sera présent à la Convention Axess le mardi 26 mars 2019 aux Clévos à Etoile-sur-Rhône. Cette journée sera l’occasion d’échanger avec une société leader sur le marché de l’e-santé mais aussi de découvrir et tester en direct la Consult Station, 1ère cabine médicale connectée au monde. Inscrivez-vous à la Convention !