Juil 26, 2019 in Santé au Travail, Santé numérique by
Objets connectés : Opportunité ou risque pour le secteur de la Santé au Travail ?

Les objets connectés offrent aujourd’hui de nombreuses opportunités en termes de santé et de sécurité au travail. Mais attention à bien appréhender les risques qu’ils engendrent avant leur mise en place dans votre entreprise !

De réelles opportunités pour le secteur de la Santé au Travail

Les objets connectés captent, stockent, traitent, transmettent des données et peuvent également communiquer avec d’autres systèmes afin de leur transmettre des informations. Ces objets ont également la capacité à se connecter à un réseau d’information plus large qu’on appellera IoT (Internet of Things), plus concrètement l’Internet des objets.

Il y a deux types d’objets connectés : les objets connectés portables (bracelets, casques, vêtements…) et les objets connectés intégrés à un processus pour des applications industrielles (maintenance, chaîne logistique…).

Les objets connectés dans le secteur de la Santé au Travail et de la prévention sont aujourd’hui considérés comme une réelle opportunité pour les entreprises comme pour les salariés. Ils permettent en effet de répondre à la problématique de santé et de sécurité dans le monde professionnel.

De nombreux objets connectés sont utilisés pour surveiller les constantes physiques et physiologiques des salariés, évaluer les expositions professionnelles, contrôler l’environnement de travail, détecter les ambiances de travail dangereuses ou encore mesurer la pénibilité au travail.

Malgré ces opportunités, il est nécessaire de prendre en compte les risques que peuvent engendrer les objets connectés pour le secteur de la Santé au Travail.

De bonnes pratiques à respecter

L’impact positif des objets connectés sur la santé et la sécurité des salariés est important à prendre en compte mais il ne faut pas pour autant négliger les risques que ces nouvelles technologies peuvent engendrer. Les plus souvent rencontrés sont la fuite de données personnelles ou encore les risques éthiques. Ces risques sont bien souvent physiologiques : peur d’intrusion dans le vie personnelle, méfiance face à trop de surveillance, sentiment de dépossession…

Pour lutter face à ces nouveaux risques encore difficiles à appréhender, il est nécessaire de respecter quelques bonnes pratiques :

Une analyse de risque à ne pas négliger
Premièrement, comme pour tout type d’équipement de travail, une analyse de risque doit être effectuée en amont. Le CSE (Comité Social et Economique) doit être informé de la mise en place de ces nouvelles technologies. Les conditions d’utilisation des objets connectés doivent être quant à elles transparentes.

Faire de la cybersécurité une priorité
Ensuite, les entreprises doivent renforcer leur démarche de cybersécurité afin de contrer la vulnérabilité de ces objets (vol, modifications des données, diffusion…). Pour cela, des mesures de sécurité très strictes doivent être mises en place comme le cryptage de données, la mise en place d’un inventaire des informations détenues ou encore une gestion optimale des données.

Un accès aux données sous contrôle
Il est aussi indispensable d’être vigilant lors du traitement des données en donnant un accès restreint aux informations. Seules les personnes habilitées pourront y accéder. Cependant aucune loi à proprement parler n’encadre les objets connectés. Ils doivent donc respecter le RGPD (Règlement européen sur la protection des données) mis en place en 2018 : principe de finalité, droit à la portabilité des données, droit à l’oubli… Une déclaration auprès de la CNIL est également à déposer afin de traiter les informations en toute légitimité.

Des salariés formés et informés
Enfin, les entreprises ont tout intérêt à impliquer et à accompagner leurs salariés dans cette phase de changement. Il faudra les sensibiliser aux nouveaux dispositifs connectés et les informer régulièrement. Une formation peut également être nécessaire, notamment pour les travailleurs les plus âgés pas toujours familiarisés avec la tendance numérique.

Avec ce fort potentiel de faire avancer les choses dans le secteur de la Santé au Travail, les objets connectés ont de beaux jours devant eux ! Cependant, attention à bien prendre en compte les risques que les nouvelles technologies peuvent engendrer afin de les éviter un maximum et d’assurer les meilleures conditions de travail pour chaque salarié.

Tags: